Couleurs locales

Petite visite guidée

Niigata,

la Mecque du koï,

mais pas que !

carte-du-japon-vignette

Pour être tout à fait précis, la zone géographique qui nous intéresse s'étend du district de Minamiuonuma - au sud- jusqu'au district de Nagaoka -au nord- en passant par la ville d'Ojiya qui est le centre névralgique du pays du nishikigoï. C'est dans cette région, au coeur de la préfecture de Niigata ( Niigata-ken ) que sont regroupés tous les éleveurs du Nord Japon. Cette zone géographique s'étale sur une quarantaine de kilomètres du nord au sud et une vingtaine d'ouest en est.

carte-centre-du-japon

Plutôt faite de plaines entre Minamiuonuma et Ojiya, puis montagneuse entre Ojiya et Nagaoka, cette région est traversée par la Shinano River, le fleuve le plus long du Japon, qui s'écoule sur 367 kms du sud vers le nord pour rejoindre la mer du Japon à Niigata-shi (Ville de Niigata ).

carte itinraire japon copie

 

 

Le riz, ou gohan

Cette région plutôt rurale, au climat tempéré océanique, est extrêmement célèbre au Japon pour sa production de riz, dont on dit qu'il est le meilleur du pays, donc du monde. Denrée très consommée et très appréciée des Japonais, il est le féculent de base à tous les repas.

img 0309img 0463

Evidemment, il est l'ingrédient principal des sushis, et autres makis, qui sont eux-mêmes très consommés dans cette région côtière.

sg102067

Qui dit riz, dit saké ! Préparée avec du riz fermenté, cette boisson moyennement alcoolisée ( 15 % d'alcool environ ) se déguste tiède ou froide à toute heure de la journée. C'est une boisson sacrée, utilisée dans différents rites religieux.

sg102209

Il est aussi transformé en pâte de riz ou riz gluant appelé mochi. Cette préparation douceâtre, est ensuite utilisée, crue, cuite ou frite dans différentes recettes dont la plus célèbre est le dango : une boulette aromatisée ( souvent au thé vert ), qui est servie en brochette assortie ( en couleurs et en goûts ) pour le dessert.

img 8304


img 8309


img 8306

 

 

Les combats de taureaux

Spécificité des régions montagneuses d'Ojiya, tel le Yamakoshi, le "Bull Fighting" est LA passion des breeders et des agriculteurs locaux. Ces taureaux sont souvent élevés par l'ensemble de la famille, et sont quasiment vénérés. On peut faire un rapprochement évident, entre ces taureaux de combats et les sumotoris.

img 3724img 3779

La famille Kataoka par exemple, en possède 2 qui sont vraiment chouchouttés: étable spacieuse, nourriture de qualité en quantité, sources de stress évitées au maximum, petites balades paisibles dans la nature, et un fond de musique diffusée par un transistor durant toute la journée. Ci-dessous, les taureaux du breeder Izumiya.

img 4293

Masahito Kataoka pose ci-dessous, à contre coeur ( modestie oblige ), devant une photo "calendrier" de son taureau le plus âgé.

img 3784

Les combats ont lieu au début de l'automne, dans des "bull fighting fields", genres d'arènes. Toutes les semaines le lieu diffère, mais les spectateurs sont toujours présents en masse.

Les taureaux sont confrontés dans un respect maximum: ils s'affrontent tête contre tête, et dès qu'un des deux combattants prend le dessus, ils sont immédiatement séparés par leurs propriétaires aidés d'autres courageux, pour éviter toute blessure. Si l'affrontement est ainsi interrompu, c'est aussi pour qu'ils ne gardent pas un souvenir traumatisant du combat.

Le résultat n'a que peu d'intérêt, seuls l'engagement et la beauté du combat comptent.

img 3719

 

 

Les feux d'artifices

Autre particularité culturelle locale : le hanaby, qui signifie littéralement fleur de feu. Le savoir des Japonais dans ce domaine est mondialement reconnu.

sg102131

Ces feux sont tirés tout au long de l'été, et ce, dans tout le Japon, mais le point fort de cette saison pyrotechnique est le festival de Kashiwasaki Gion qui se déroule chaque année du 24 au 26 juillet à Kashiwasaki-shi sur la côte à 15 kms d'Ojiya. Les spectateurs sont toujours très nombreux et très enthousiasthes durant ces spectacles pyrotechniques.

 dsc-6246dsc-6275

boule-hanabi

dsc-6301

 

 

Le ski

Montagneuse et très enneigée durant l'hiver, la préfécture de Niigata est parsemée de stations de ski. C'est la région qui possède le plus grand parc de remontées mécaniques au Japon, ce tourisme hivernal revêt une part importante de l'économie locale.

Depuis les sommets du Yamakoshi on aperçoit alentour de nombreux télésièges.

sommets-enneigs

montagne-de-niigata

D'autant que les précipitations dans la région sont abondante, avec parfois plus de 6 mètres de chutes de neige cumulées dans l'hiver.

neige-ojiya-2

neige-ojiya-1