• combat taureau vignAutodidactes et passionnés, les agriculteurs qui élevèrent les premiers koïs au siècle dernier, n'imaginaient pas quelle ampleur prendrait un jour ce phénomène.

    Leurs enfants, puis leurs petits enfants sont nés "les pieds dans les mud-ponds".

    Un siècle plus tard, tout comme la culture du riz ( dont on dit qu'il est le meilleur du Japon ), l'élevage et les combats de taureau, le koï fait partie intégrante de la culture des habitants de la région de Ojiya.
  • dainichi vignAutrefois agriculteurs montagnards isolés, businessmen bilingues aujourd'hui, les breeders ont beaucoup évolué ces 30 dernières années.

    Malgré tout, ils n'ont pas oublié les valeurs transmises par leurs parents. Fiers, travailleurs, ce sont des Hommes pour qui l'honneur a un sens.

    De nos jours, les breeders sont majoritairement des petites entreprises familiales. Mais quelques uns, sont devenus de vraies structures commerciales modernes, telles la Daïnichi Koï Farm ou la Maruseï koï Farm.
  • torazo-vignReproduire, sélectionner et élever des nishikigoï fut durant deux siècles le hobby de quelques agriculteurs nippons, mais depuis une quarantaine d'années, les choses ont bien changé.

    Au milieu du 20° siècle, les premiers transports de fret aérien ouvrent de nouvelles portes commerciales. Expédier des koïs vers l'Europe devient alors possible.

    Il suffit alors que quelques pionniers occidentaux fassent le premier pas, pour que le "koï market" voit le jour.
  • koi-showa-shinodaSi les Chinois élevaient déjà des carpes colorées il y a plus de mille ans, aujourd'hui les plus beaux koïs naissent au pays du Soleil-Levant.

    Le goût du beau, et la volonté de porter au rang d'art ce travail d'élevage, en sont sûrement les raisons.

    Par empirisme, les différentes générations d'éleveurs japonais, ont amélioré leur savoir-faire, et leur savoir, pour atteindre les sommets de la qualité du koï, qu'aucun autre pays ne lui dispute aujourd'hui
  • vue-du-mushigameNiigata !!

    Pour un passionné aucun terme n'est plus évocateur.

    C'est le berceau originel du nishikigoï.

    Aujourd'hui encore, c'est dans les montagnes boisées de cette célèbre préfecture, au milieu d'innombrables rizières, que sont élevés les plus beaux koïs du monde.
    C'est l'argile pure des noïkes, ou mud-ponds, et l'eau douce des montagnes, qui rendent ce terroir unique.
  • icone-temple Une culture ...
  • icone-budda Des hommes ...
  • icone-pierresUne histoire ...
  • icone-yinyang-poissonsUn savoir faire ...
  • icone-buddaUn terroir ...

Jour 16, mercredi 1° novembre.

vignette

 

Bonjour à tous.

 

Petite journée de chasse en solo à Ojiya ce mercredi 1° novembre.

Les listes de commandes des magasins Couleurs de Niigata sont nombreuses et chargées.

Espérons que les bassins des éleveurs soient bien achalandés. En quantité et en qualité !

 

Ikimasho !

 

Bonjour à tous.

 

Petite journée de chasse en solo à Ojiya ce mercredi 1° novembre.

Les listes de commandes des magasins Couleurs de Niigata sont nombreuses et chargées.

Espérons que les bassins des éleveurs soient bien achalandés. En quantité et en qualité !

 

Ikimasho !

 

 

Nous avons rendez-vous chez Taro Kataoka, à la Ooya koï-farm pour valider certaines options posées sur des nisaïs asagis il y a 2 jours.

 

Mais d'abord café !

l01

 

Chaud, froid, sans sucre, au lait, aromatisé, canette, gobelet, faites votre choix mssieurdame !

l02

 

Matcho et moi optons pour la fraîcheur, sweet & black !

l03

 

Taro n'est pas là, mais Djobu tient la boutique.

 

Aidé par Matcho je refais un petit check sur la qualité des koïs que j'avais optionnés, puis je valide l'achat des 3 femelles nisaïs ci-dessous, pour lesquelles Djobu m'offre un prix qu'on ne refuse pas.

Si vous recherchez une femelle asagi, produite par le meilleur éleveur d'asagi du Japon, avec de réels potentiels de bonification et de croissance, et bien c'est maintenant ou jamais !

Contactez le magasin Couleurs de Niigata de votre choix ( liste des enseignes ici ) et passez commande très vite... quantité limitée !

Size -> 45-50 cm

l04

l05

l07

 

Ci-dessous petite photo souvenir pour Gabriel  -magasin A Flore d'Eau-  du asagi mâle qu'il avait optionné durant sa semaine de sélection !

Show-class.

l06

 

Honnêtement, je sens Djobu dans un bon jour... le prix des asagis étaient vraiment top... du coup je tente ma chance dans les bassins de nisaïs sankes pour humer les prix.

Bonne pioooche !

Djobu est définitivement dans un jour de grande générosité.

Les 3 nisaïs sankes mâles ci-dessous complètent la sélection Ooya' Couleurs de Niigata.

Taille moyenne 50 cm.

l08

l09

l10

 

Cette petite visite matinale à la Ooya koï-farm valait définitivement le détour.

Quelques lacets routiers plus tard, nous sommes sur les hauteurs de Koguriyama pour la ferme suivante : Hiroï.

l11

 

Je ne sélectionne rien aujourd'hui pour notre collectif, mais j'arrache un rendez-vous potentiellement intéressant... wait and see !

Nous redescendons à Ojiya ensuite.

 

La célèbre Daïnichi koï-farm organise un évènement particulier ce mercredi, dont voici l'étonnant principe.

1 fois par an les frères Mano, propriétaires de la ferme Dainichi, invitent un groupe d'éleveurs dont la particularité est d'avoir un jour travaillé plus jeunes dans la prestigieuse ferme ( tels Marudo, Nogami, Omosako pour ne citer qu'eux ), à vendre chacun une petite sélection de 2, 3, 4, ou 5 koïs, à un prix unique.
Ce prix intégrant une année d'azukari chez le breeder ayant vendu le koï.

Un an plus tard précisément, les nouveaux propriétaires de ces poissons, peuvent faire concourir leur "pet" lors du mini koï-show privé organisé en même temps que cette vente renouvelée chaque année.

Au dela des prix remportés, ou des récompenses, il s'agit bien là de vivre sa passion d'une façon on ne peut plus originale et dans un esprit typiquement niigatais : partage, fun, compétition, élégance, prestige.

l12

l13

l14

l15

l16

 

Apolo' resto et plateau repas pour midi !

l17

l18

 

Matcho restant sur l'évènement Daïnichi, je décide de monter voir chez Maruhiro ce qui s'y passe.

Et c'est pas mal du tout,,, arrivage de nisaïs !

l19

l20

l21

l22

l23

l24

l25

 

Le déchargement terminé, je prends une concession pour l'après-midi sur les bassins de nisaïs fraichement complétés, et je fais ma sélection.

l27

 

Sélection qui bien sûr, ne se limite pas au sujet fort sympathique que vous voyez ci-dessus, mais aussi et surtout aux nisaïs ci-dessous.

 

Ki-utsuris, 40 cm environ, majoritairement femelles.

l28

 

Suite et fin des meilleurs ki-utsuris rentrés de pêche aujourd'hui, accompagnés d'un doitsu-karasugoï et d'un ginrin soragoï.

l29

 

A cette sélection s'ajoutent d'autres koïs commandés spécifiquement par certains magasins Couleurs de Niigata, que vous retrouverez sur leur reportage ou site internet respectifs je n'en doute pas.

Stockage des koïs vendus en attente d'expéditon dans le monde entier.

l26

 

Le soleil décline déjà.

C'est le moment où je troque mon épuisette pour un clavier azerty !

l30

 

A demain.