• combat taureau vignAutodidactes et passionnés, les agriculteurs qui élevèrent les premiers koïs au siècle dernier, n'imaginaient pas quelle ampleur prendrait un jour ce phénomène.

    Leurs enfants, puis leurs petits enfants sont nés "les pieds dans les mud-ponds".

    Un siècle plus tard, tout comme la culture du riz ( dont on dit qu'il est le meilleur du Japon ), l'élevage et les combats de taureau, le koï fait partie intégrante de la culture des habitants de la région de Ojiya.
  • dainichi vignAutrefois agriculteurs montagnards isolés, businessmen bilingues aujourd'hui, les breeders ont beaucoup évolué ces 30 dernières années.

    Malgré tout, ils n'ont pas oublié les valeurs transmises par leurs parents. Fiers, travailleurs, ce sont des Hommes pour qui l'honneur a un sens.

    De nos jours, les breeders sont majoritairement des petites entreprises familiales. Mais quelques uns, sont devenus de vraies structures commerciales modernes, telles la Daïnichi Koï Farm ou la Maruseï koï Farm.
  • torazo-vignReproduire, sélectionner et élever des nishikigoï fut durant deux siècles le hobby de quelques agriculteurs nippons, mais depuis une quarantaine d'années, les choses ont bien changé.

    Au milieu du 20° siècle, les premiers transports de fret aérien ouvrent de nouvelles portes commerciales. Expédier des koïs vers l'Europe devient alors possible.

    Il suffit alors que quelques pionniers occidentaux fassent le premier pas, pour que le "koï market" voit le jour.
  • koi-showa-shinodaSi les Chinois élevaient déjà des carpes colorées il y a plus de mille ans, aujourd'hui les plus beaux koïs naissent au pays du Soleil-Levant.

    Le goût du beau, et la volonté de porter au rang d'art ce travail d'élevage, en sont sûrement les raisons.

    Par empirisme, les différentes générations d'éleveurs japonais, ont amélioré leur savoir-faire, et leur savoir, pour atteindre les sommets de la qualité du koï, qu'aucun autre pays ne lui dispute aujourd'hui
  • vue-du-mushigameNiigata !!

    Pour un passionné aucun terme n'est plus évocateur.

    C'est le berceau originel du nishikigoï.

    Aujourd'hui encore, c'est dans les montagnes boisées de cette célèbre préfecture, au milieu d'innombrables rizières, que sont élevés les plus beaux koïs du monde.
    C'est l'argile pure des noïkes, ou mud-ponds, et l'eau douce des montagnes, qui rendent ce terroir unique.
  • icone-temple Une culture ...
  • icone-budda Des hommes ...
  • icone-pierresUne histoire ...
  • icone-yinyang-poissonsUn savoir faire ...
  • icone-buddaUn terroir ...

Jour 9, mercredi 25 octobre.

vignette

 

Bonjour à tous.

 

3 cafés avalés, un téléphone portable chargé à 100 %, un routeur, des chaussures étanches, une liste de commande bien remplie, de l'aspirine, des piles d'avance pour le flash de l'appareil photo, une calculatrice, 1 paquet de Mevius n°5 pour trinquer avec les breeders et, le précieux calepin de notes... tels sont les ingrédients pour concocter une bonne journée de sélection.

Et si par dessus le marché votre voiture est équipée d'un Matcho authentique, alors là, vous avez la recette miracle pour un Nishikigoï-gari gastronomique.

A taaaable !

 

 

Bonjour à tous.

3 cafés avalés, un téléphone portable chargé à 100 %, un routeur, des chaussures étanches, une liste de commande bien remplie, de l'aspirine, des piles d'avance pour le flash de l'appareil photo, une calculatrice, 1 paquet de Mevius n°5 pour trinquer avec les breeders et, le précieux calepin de notes... tels sont les ingrédients pour concocter une bonne journée de sélection.

Et si par dessus le marché votre voiture est équipée d'un Matcho authentique, alors là, vous avez la recette miracle pour un Nishikigoï-gari gastronomique.

A taaaable !

 

 

Nous sommes de retour chez les frères Hiroï, Kazuyoshi et Nobuyuki, à la ferme Yozen.

Qu'ils soient goshiki, sanke, showa, kohaku, ginrin, wagoï, doitsu, toutes sortes de tanchos peuvent se trouver ici.

Et comme nos listes n'en manquent pas, nous croisons les doigts à chacune de nos visites pour enfin trouver la ou les perles rares.

i01

 

Mais une nouvelle fois, pour ces variétés coiffées du célèbre maru, la qualité, le prix, ou le rapport des 2, ne nous conviennent pas.

Seuls deux nisaïs doitsus ochibas mesurant 45 cm environ quitteront la ferme Hiroï pour rejoindre le catalogue officiel Couleurs de Niigata 2017.

i02

i03

 

Après cette mise en bouche fort savoureuse, nous prenons l'entrée chez Kaneko.

i04

 

Les petits nisaïs ne nous font pas rêver... Seul un sujet retiendra notre attention :

ce parfait, et donc rarissime budo goromo nisaï femelle mesurant dans les 45 cm.

Un modèle du genre, qui suivra Gabriel jusqu'au magasin A Flore d'Eau dans le Finistère.

i05

 

La journée avance gentiment mais sûrement, sans que nous ne nous en rendions compte.

C'est l'heure du pic-nic dans les nuages.

i06

 

i07

 

i08

 

Nous avions rendez-vous en ce tout début d'après-midi chez Teruyuki HIROÏ, pour dévorer le plat de resistance de cette journée, un retour de pêche avec plusieurs centaines de nisaïs, sur lesquelles nous aurons le premier choix.

 

Je sélectionne les sujets ci-dessous pour nos magasins CDN.

De très belle qualité, ils sont de surcroît bien taillés cette année, puisque la cote moyenne talonne les 45 cm ! Impressionnant !

Les nisaïs sont de plus en plus grands chaque année chez Marusaka.

 

Kikusui

i09

 

kinkikokuryu et benikikokuryu

i10

 

benikikokuryu et doitsu hariwake

i11

 

Nous remercions Teruyuki pour l'opportunité qu'il nous a offerte aujourd'hui, et reprenons la route afin de rallier notre dernier rendez-vous de la journée: Miyaishi koï Farm.

Les frères Miyaishi ont eux aussi rentré quelques nisaïs en début d'après-midi, ce qui me permet de finir la journée en douceur avec la sélection de ces frais nisaïs kohakus de 35-40 cm.

105 miya cro

 

Une délicieuse journée en somme !

 

A demain.