Jour 8, mardi 24 octobre.

 

Bonjour à tous.

Le switch d'équipage Couleurs de Niigata s'est parfaitement déroulé hier, malgré les pertubartions survenues dans les transports en commun ( en particulier sur le réseau ferroviaire ) liées au passage du Typhon "Lan". A l'heure qu'il est, Kévin et Alain sont de retour dans leurs chaumières.

Gabriel, boss de l'enseigne A Flore d'Eau en Bretagne et son ami David sont bien arrivés ici à Ojiya, mais Cédric du magasin Ambiance Bassin en Dordogne, n'a lui pas pu se joindre à notre deuxième groupe pour des problèmes de santé... nous lui souhaitons un prompt rétablissement, et gérerons sa sélection automnale 2017 à distance.

 

Gabriel vous fait vivre en direct sa semaine de sélection à Niigata -> cliquez sur ce lien ICI.

Et Cédric vous fera suivre l'avancée de nos recherches pour son magasin, sur le blog d'Ambiance Bassin ICI.

 

Et quoi de mieux que la classique virée dans les montagnes dominant les rives de la Shinano-gawa, entre Ojiya et Nagaoka, en guise de première sortie au pays des breeders pour Gabriel et David ?

C'est Takashi Kawakami qui aura l'honneur de déflorer nos deux bretons.

h01

 

 Nous sommes à la recherche de goshikis... actuellement une denrée rare si l'on souhaite des poissons dont le potentiel de bonification est bon.

h02

 

 C'est la spécialité de Takashi-san, et heureusement pour nous il a du stock.

h03

 

 Je sélectionne, avec l'aide de Matcho qui nous accompagne ce matin, les 5 nisaïs ci-dessous.

Ils mesurent entre 40 et 47 cm environ.

h09

 

 

h06

 

 

h07

 

 

h05

 

 

h08

 

 

h10

 

 Tous ces sujets sont extrêment intéressants pour le futur... bons potentiels de bonification et de croissance.

La découverte de Niigata continue pour Gabriel et David avec un arrêt chez Otsuka maintenant.

h11

 

 Connue pour la production des variétés ki-utsuri, asagi, aka-matsuba, ginrin chagoï, kage shiro, kage showa, goshiki etc. la ferme Ostuka élève des koïs très typés.

Les asagis ou aka-matsubas ( issus des asagis ) sont facilement reconnaissables, tout comme les ginrins chagoïs kaki clair à la teinte légère et au pailleté particulièrement régulier, ou encore les kage-shiros ou kage-showas que l'on ne rencontre que rarement ailleurs dans une qualité similaire. Variétés kages ( prononcer kagué ) obtenues suite à des croisements avec du sang asagi.

Nous farfouillons quelques instants dans tous les bassins, avant d'attaquer nos emplettes.

 

Je commence avec des petits nisaïs très spéciaux :

3 kage-showas et 1 kage-ki-goromo,

h12

 

 puis quelques sumi-nagashis et un yotsu-shiro,

h13

 

 un kage-hi-utsuri et 2 kage-shiro pour finir.

h14

 

Ayant été obtenues grâce à des croisements avec des asagis, il n'est pas étonnant de retrouver quelques caractéristiques phénotypiques propres à ces derniers, telles les joues rouges, sur les variétés kages.

h15

 

 

h16

 

 Gabriel est en forme ! ça pêche ça pêche !

h17

 

Je continue ma sélection avec des sansaïs maintenant.

5 femelles kage-shiros mesurant 45 cm++.

h19

 

 

h21

 

 

h22

 

 

h23

 

 

h24

 

 Puis une kage-hi-utsuri de même taille et toujours femelle.

h25

 

 Un tancho goshiki vient à leur suite.

h27

 

Les bretons prennent gentiment leurs marques...
Le premier jour de chasse est une phase étrange, mêlée de découverte, d'observation, de surprise, d'immersion, de compréhension, bref faut se mettre dans le bain !

h18

 

Pour les magasins Couleurs de Niigata je poursuis la sélection 2017 avec les ki-utsuris ci-dessous.

Nisaïs cette fois-ci, mais toujours femelles, et mesurant entre 40 et 45 cm.

h29

 

 

h30

 

 

h31

 

Je complète mon cabinet de curiosités avec cet inimaginable sora-utsuri !!! Un soragoï avec un sumi-pattern de shiro-utsuri.

Nisaï de 40 cm environ.

h28

 

Le clou de cette sélection Otsuka est sans nul doute la rencontre avec les 2 ki-utsuris ci-dessous.

Yonsaïs femelles, ils sont tous deux spectaculaires !

Fukurin, peau, sumi, body, pattern....

h32

 

Mais forcément, la rareté combinée à la qualité induisent un certain prix... Je mets des options sur ces 2 koïs jusqu'à demain.

h33

 

Cette jolie sélection Otsuka terminée, il nous reste une heure avant la pause déjeuner... on continue sur les classiques avec la visite de Shinoda.

h34

 

Nous pêchons plusieurs sansaïs doitsus showas, les examinons, les comparons, les filmons... Gabriel recherche des commandes particulières.

 

Puis nous trions quelques nisaïs avec l'aide de Matcho toujours aussi passionné, quel que soit le prix des poissons à sélectionner.

Les 6 showas ci-dessous rejoignent le catalogue automne 2017 Couleurs de Niigata. 35 40 cm.

h35

 

 Durant ces petites manoeuvres, mon regard s'est posé sur le sansaï ginrin showa ci-dessous pour ne plus pouvoir s'en détacher.

Une étincellante merveille made in Shinoda. J'adore !

h37

 

C'était une commande client... optionnée !

Il n'est plus disponible, mais je vous le mets tout de même ici pour les yeux.

h38

 

13 h...

 Rapide saut jusqu'au 7/Eleven le plus proche pour percevoir notre pack-pic-nic, et nous sommes de retour dans la vallée pour déjeuner.

h39

 

 Maruhiro encore et toujours... car durant les semaines à venir, et ce jusqu'en décembre, quasiment tous les jours de nouveaux koïs rentrent de pêche.

h40

 

 

h41

 

L'équipe écume les différents bassins jusqu'à ce que le résultat soit à la hauteur... ça prend un peu de temps à éplucher ces petits bassins remplis de centaines de koïs, mais des petites pépites s'y cachent souvent.

Couleurs de Niigata boxes !

NIsaïs 35 40 cm.

h42

 

h43

 

Un rapide passage chez Isa en guise de clôture de séance, et nous sommes de retour à l'hôtel.

 

Beaucoup d'éleveurs à visiter demain... il est temps d'aller au lit !

 

 

Oya sumi nasaï mina-san