Jour 3, mercredi 18 octobre

 

Bonjour à tous.

 

Nos tableaux Excel de commandes sur les genoux nous sommes repartis ce matin pour une nouvelle journée de prospection dans le grand ouest Niigatais, où la fièvre du Nishikigoï sévit terriblement.

Mais les pépites furent particulièrement difficiles à trouver aujourd'hui.

En selle !

 

Après une courte halte chez Torazo pour faire le point sur le stock disponible, et prendre un rendez-vous ultérieur avec Kawakami-san, nous faisons notre deuxième halte chez Izumiya.

 

Ryu Mano n'est pas là, mais notre chauffeur étant une nouvelle fois Keta ( un membre de l'équipe Izumiya ), nous pouvons tout de même pêcher.

c005

Un certain Kim passait par là... ^_^

 

Pour les magasins Couleurs de Niigata, je sélectionne 4 nisaïs yamabukis qui approchent les 50 cm !!!

En appliquant une nouvelle fois un jugement intransigeant : body, qualité de peau, morphologie, écaillage, nageoires, fukurin,,, aucun critère n'est laissé au hasard.

 

2 femelles tout d'abord.

c003

 

c004

 

Puis 2 mâles de qualité et de taille équivalentes.

c001

 

c002

 

4 modèles de haute couture pour parfaire notre collection automne 2017.

Qualité top, et potentiel ++

 

Breeder suivant Miyatora... qui n'est pas là...

 

Alors pause déjeuner !
Agrémentée d'une touche caféinique salutaire.

c006

 

Midi !

Nous avons rendez-vous chez Shinoda, qui "rentrait" quelques nisaïs wagoïs supplémentaires en fin de matinée.

c007

 

Keta fait sa fashion-star, pendant que Kévin shoot sa nouvelle sélection ci-dessous :

c008

 

un quartette en rouge et noir, qui ira rejoindre les bassins de l'Oasis.

c009

 

c010

 

Alain ne gâche pas son temps lui non plus, et sélectionne plusieurs nisaïs, dont ces scintillants ginrins showas nisaïs.

c011

 

Les 5 nisaïs ci-dessous ( 3 ginrins showas, 1 ki-utsuri et 1 hi-utsuri ) iront quant à eux rejoindre l'offre automnale 2017, de notre collectif.

c012

 

Première visite de la saison chez Maruhiro ensuite.

c014

 

Kévin et Alain y font une rapide sélection de nisaïs, car nous avons 2 rendez-vous à suivre.

c013

 

Chez Tsuna tout d'abord, pour un retour de pêche qui s'avère un peu décevant.

c015

 

Car même si voir travailler le sémillant Tsuna-san secondé par son jeune apprenti est toujours très "inspirant" pour nous autres simples occidentaux, nous ne trouvons rien à notre goût dans la récolte du jour.

c016

c018

 

Nous repasserons plus tard pour la suite des ikéagués.

c019

 

16 h nous sommes chez Manabu Yamazaki, qui lui aussi rentre de pêche.

Mais idem, rien ne correspond à nos recherches ou envies.

 

C'était une journée en demi-teinte comme je vous l'annonçais en introdution... notre appétit n'en sera que plus grand demain !

 

Konbawa.