• combat taureau vignAutodidactes et passionnés, les agriculteurs qui élevèrent les premiers koïs au siècle dernier, n'imaginaient pas quelle ampleur prendrait un jour ce phénomène.

    Leurs enfants, puis leurs petits enfants sont nés "les pieds dans les mud-ponds".

    Deux siècles plus tard, tout comme la culture du riz ( dont on dit qu'il est le meilleur du Japon ), l'élevage et les combats de taureau, le koï fait partie intégrante de la culture des habitants de la région de Ojiya.
  • dainichi vignAutrefois agriculteurs montagnards isolés, businessmen bilingues aujourd'hui, les breeders ont beaucoup évolué ces 30 dernières années.

    Malgré tout, ils n'ont pas oublié les valeurs transmises par leurs parents. Fiers, travailleurs, ce sont des Hommes pour qui l'honneur a un sens.

    De nos jours, les breeders sont majoritairement des petites entreprises familiales. Mais quelques uns, sont devenus de vraies structures commerciales modernes, telles la Daïnichi Koï Farm ou la Maruseï koï Farm.
  • torazo-vignReproduire, sélectionner et élever des nishikigoï fut durant deux siècles le hobby de quelques agriculteurs nippons, mais depuis une quarantaine d'années, les choses ont bien changé.

    Au milieu du 20° siècle, les premiers transports de fret aérien ouvrent de nouvelles portes commerciales. Expédier des koïs vers l'Europe devient alors possible.

    Il suffit alors que quelques pionniers occidentaux fassent le premier pas, pour que le "koï market" voit le jour.
  • koi-showa-shinodaSi les Chinois élevaient déjà des carpes colorées il y a plus de mille ans, aujourd'hui les plus beaux koïs naissent au pays du Soleil-Levant.

    Le goût du beau, et la volonté de porter au rang d'art ce travail d'élevage, en sont sûrement les raisons.

    Par empirisme, les différentes générations d'éleveurs japonais, ont amélioré leur savoir-faire, et leur savoir, pour atteindre les sommets de la qualité du koï, qu'aucun autre pays ne lui dispute aujourd'hui
  • vue-du-mushigameNiigata !!

    Pour un passionné aucun terme n'est plus évocateur.

    C'est le berceau originel du nishikigoï.

    Aujourd'hui encore, c'est dans les montagnes boisées de cette célèbre préfecture, au milieu d'innombrables rizières, que sont élevés les plus beaux koïs du monde.
    C'est l'argile pure des noïkes, ou mud-ponds, et l'eau douce des montagnes, qui rendent ce terroir unique.
  • icone-temple Une culture ...
  • icone-budda Des hommes ...
  • icone-pierresUne histoire ...
  • icone-yinyang-poissonsUn savoir faire ...
  • icone-buddaUn terroir ...

Jour 1, lundi 16 octobre.

 

vignette bisBonjour à tous.

Je suis très heureux de vous retrouver ici, à Ojiya, pour une nouvelle saison de chasse aux koïs.

 

Ce Nishikigoï-gari 2017 commence avec une grosse team Couleurs de Niigata !

- François, notre reporter vidéo officiel CDN, qui pendant 2 semaines vous proposera chaque soir le Vidéo Live sur notre site ICI

- Kévin, qui fera la sélection "Koï d'Automne" du magasin l'Oasis durant les 7 prochains jours, et dont vous retrouverez le reportage quotidien ICI

- et enfin Alain, l'hyperactif SACHO du magasin Boutique Bassin à Saint Maurice de Gourdan, qui lui aussi vous gratifiera de son compte-rendu journalier ICI

 

 

Bonjour à tous.

Je suis très heureux de vous retrouver ici, à Ojiya, pour une nouvelle saison de chasse aux koïs.

 

Ce Nishikigoï-gari 2017 commence avec une grosse team Couleurs de Niigata :

- François (ci-dessous à droite ), notre reporter vidéo officiel, qui pendant 2 semaines vous proposera chaque soir le Vidéo Live CDN sur notre site ICI

- Kévin, qui fera la sélection "Koï d'Automne" du magasin l'Oasis durant les 7 prochains jours, et dont vous retrouverez le reportage quotidien ICI

- et enfin Alain, l'hyperactif BOSS du magasin Boutique Bassin à Saint Maurice de Gourdan, qui lui aussi vous gratifiera de son compte-rendu journalier ICI

 

001

 

Ils sont tous 3 arrivés à bon port, et sont dans les starting blocks !

002

 

Avant leur arrivée, j'étais pour ma part en vadrouille prospective quelques jours dans le "Sud".

a001

 

Les visites de quelques fermes ne furent pas toutes productives, mais mon passage chez les frères Omosako m'offrit de belles surprises.

Les ikéagués ayant débuté il y a très peu de temps l'offre n'était pas énorme, mais j'ai tout de même pu sonder quelques bassins de nisaïs récemment récoltés et dégoter les sujets ci-dessous.

a015

 

Une première sélection de 9 nisaïs mesurant entre 31 et 37 cm, contenant une majorité de femelles.

La qualité Omosako et un prix tout doux !

a014

a013

a012

a011

a010

a009

a008

a007

a006

 

Point d'orgue de cette petite sélection Omosako, la trouvaille d'une somptueuse femelle nisaï shiro-utsuri de 46 cm.

a002

 

Un petit bijou sans approximations ni concessions... Une pure beauté black and white !

a003

 

Non content d'être THE shiro-utsuri breeder, de m'avoir régalé avec ses magnifiques koïs, Takayoshi Omosako fut une nouvelle fois un hôte généreux et d'une grande gentillesse.

a005

 

J'ai eu un vrai coup de coeur pour ce koï... esthétique et prometteur !

a004

 

Voilà pour ce soir...

 

C'était une petite mise en bouche, avant de vous retrouver demain pour partager, enfin, notre sélection Couleurs de Niigata 2017.

 

MATA ASHITA     \^-^/